🎤 Interview partenaire (Ethen) : Benjamin Bello

07/03/2019

Pouvez-vous vous présenter en tant qu’écrivain ?

J’ai découvert mon attrait pour la littérature dès le plus jeune âge. J’ai eu la chance de grandir en même temps que mon personnage de fiction préféré : Harry Potter. Alors j’ai également voulu prendre la peine de créer mon propre monde littéraire.

Après avoir découvert une fusionnelle passion pour le genre romanesque et surtout le Thriller, mes lectures se sont tournées vers des auteurs à succès comme Harlan Coben, mon maître à penser en matière de suspense.

J’ai débuté l’écriture par quelques mots déposés les uns après les autres pour former un début de prose. Si souvent j’ai apprécié jouer avec les rimes pour former mes premiers poèmes, que j’en délaissais la création d’histoires.

 

Comment êtes-vous entrée dans le milieu littéraire ?

Après bien des récits démarrés sans trouver de conclusions adéquates, je termine mon premier roman intitulé Instinct de Survie fin 2016 et décide de le publier en auto-édition. A présent, une nouvelle page se tourne et le monde de l’édition m’ouvre ses portes, pour je l’espère, accomplir une belle et magnifique aventure.

 

Pouvez-vous nous présenter vos livres ?

Mon premier roman s’intitule Instinct de survie, un polar aux frontières du thriller. Bradley, le personnage principal subit une tragique perte, celle de sa femme, dans un règlement compte en pleine rue. N’arrivant à pas encaisser le coup, il décide d’obtenir des réponses, sans trop savoir où il met les pieds. Il va se retrouver mêlé aux affaires de la pègre de New-York, et ses noirceurs…

Mon second roman va sortir le 11 Avril 2019, pour le moment en auto-édition. La porte de l’âme, met en avant l’histoire de Jay Miller, un jeune garçon aveugle de naissance. Grâce aux avancées médicales, sa cécité va être résolue avec une opération qui va lui rendre la vue. Malheureusement, ce qui devait être le plus beau jour de sa vie, va se transformer en véritable cauchemar…

 

Pouvez-vous nous parler, et présenter vos projets futurs ?

Le prochain objectif sera déjà d’assurer la sortie de mon second roman et d’en assurer sa prospérité. De nouvelles idées sont en tête, mais pour le moment, rien de concret, ni prêt à être couché sur le papier pour l’instant.

 

Quelles sont vos motivations à écrire des histoires ?

Faire ressortir ce que l’on a au fond de soi, qui sommeille. Mais surtout, c’est savourer ce que peuvent ressentir les personnes qui nous lisent. Qu’elles apprécient ou non, il est important de pouvoir transmettre des émotions, au travers de quelques lignes…

 

L’écriture, vous sert-elle de résilience ?

Dans un sens, si. Comme je l’ai expliqué au-dessus car on extériorise forcément des choses enfouies au fond de nous. On se plait à mettre des traits de caractères à nos personnages, dans lequel on s’identifie pour a plupart du temps. Dans le genre Thriller, c’est sans doute plus difficile, car on doit souvent faire intervenir des personnages antipathiques, qui ne nous ressemblent pas forcément, ou en tout cas, il ne faut pas le dire !

 

Quelle est la question jamais entendue que vous rêveriez que l’on vous pose ? (Écrivez-la et répondez-y)

Comment je peux me voir dans dix ans ?

- Toujours prendre autant de plaisir à écrire, et bien entendu l’apogée, obtenir un contrat d’édition conséquent qui m’ouvrirait les portes du monde très privatisé de l’édition.

 

Pensez-vous qu’écrire c’est vivre la réalité de son imagination ?

C’est le but même de l’écriture. Pouvoir laisser voguer son imaginaire, malgré que celui-ci soit plus ou moins influencer par notre réalité de tous les jours.

 

Quel est votre roman préféré ?

Je n’ai pas de roman attitré, j’aime plusieurs genres de lectures, et chacune à participer plus ou moins à ma passion. Que ce soit des bandes dessinées étant petits, ou la découverte de mon auteur favori (Harlan Coben), en passant encore par des saga fantasy (Le seigneur des anneaux, Harry Potter, etc.)

 

Votre pire souvenir lors d’une dédicace ?

J’ai ne faible expérience en salon ou moment de dédicaces et je n’ai pas eu l’occasion d’avoir de mauvais souvenirs. Je pars du principe que l’horreur même soit représentée par l’absence de personnes intéressées. Mais c’est aussi un moment de plaisir et de partage avec des personnes qui aiment ce que l’on propose, ou encore l’occasion de leur faire découvrir notre univers.

 

Quel est votre genre préféré lors de vos compositions ?

Si la question concerne le genre (masculin/féminin), j’écris essentiellement au travers de personnages principaux masculins, même si beaucoup de protagonistes sont du sexe féminin. Sûrement une facilité de se projeter au travers du corps d’une personne du même sexe que moi.

Si la question concerne le genre littéraire, mon domaine de prédilection reste l’univers noir. Que ce soit du Thriller, suspense, policier, je ne me vois pas écrire un livre sans une once de sang ou de meurtre, ni pouvoir tenir le lecteur en haleine.

 

Qu’attendez-vous de vos ouvrages ? De vos lecteurs ?

Le principal but c’est qu’ils me plaisent. C’est un acte égoïste, mais l’écriture est un univers solitaire. Même si la consécration est de pouvoir partager avec les lecteurs, les idées, les personnages, l’histoire reste une idée personnelle, qui doit d’abord plaire à son auteur, sinon l’histoire sera fade et sans intérêt. Si en plus de ça, le message qui me touche durant l’écriture peut toucher également les lecteurs, c’est le jackpot.

 

Si vous deviez dire un mot pour vos lecteurs, quel serait-il ?

Deux mercis. Le premier pour avoir osé ouvrir les portes de mon univers car en tant que petit auteur, on est forcément touché par l’achat de l’un de nos ouvrages, de voir que l’on peut intéresser du monde, et le second de s’être plongé à cœur ouvert dans l’histoire et j’espère réellement avoir fourni du bon temps !

 

 

 

 

Please reload

June 13, 2019

Please reload