🦖 Dinosaures : les géants des vignobles en Charente

28/12/2018

 

 

Allumez la musique ci-contre pour vous mettre dans l'ambiance et laissez-vous bercer par notre aventure qui va vous emmener loin derrière vous de 140 millions d'années dans les Charentes.

 

 

Un voyage au cœur du temps

Sur la piste des dinosaures

Vivez l’expérience grandeur nature d’un chantier archéologique.

 Là, c'est moi, sur le site de fouilles !

 

Un dessin de la Charente il y a 140 millions d'années

 Les archéologues vous accueillent sur le site paléontologique d’Angeac-Charente pour vous faire partager leurs découvertes et l’histoire du site. Une cinquantaine de chercheurs et d’étudiants y travaillent.  Vous découvrirez leurs techniques de fouilles, de nettoyage et de tris des fossiles.

 

Le gisement d’Angeac-Charente est particulièrement connu pour la mise au jour des restes d’un des plus grands dinosaures connus au monde. Une phalange de 34 centimètres ayant appartenu à un sauropode, l’une des plus grandes espèces herbivores terrestres a été sortie de terre en juillet 2014.

En 2017, une forêt vieille de plus de 140 millions d’années a été mise au jour.

Depuis 8 ans, 7000 ossements de dinosaures, de tortues ou encore de crocodiles sont sortis de terre.
56 espèces d’animaux différentes, une dizaine d’espèces de plantes qui datent de la même époque et qui traduisent donc d’un écosystème bien préservé.

Un gisement exceptionnel qui fait de ce site paléontologique l’un des plus grands d’Europe.

 

Le chantier de fouilles

Les plus gros ossements de dinosaure jamais découvert À Angeac-Charente, ce ne sont pas des empreintes, mais carrément des ossements qui ont été découverts. Ce site est aujourd’hui l’un des plus réputés au monde. À l’origine, il n’était qu’une carrière de sable. Mais, en 2010, une énorme surprise attendait les scientifiques. Les pelles mécaniques ont raclé le fond des sables et ont amené des couches d’argile qui contenaient un extraordinaire site à dinosaure. Les cailloux pas comme les autres sont en fait des vertèbres de dinosaure vieilles de 140 millions d’années. Ce squelette est aussi bien conservé parce qu’il a traversé plusieurs étapes. Il a d’abord été recouvert par de la terre. Plusieurs mètres de sédiment se sont alors accumulés et le squelette s’est retrouvé au niveau d’une nappe phréatique. Les minéraux contenus dans l’eau de cette nappe ont migré progressivement à l’intérieur des os. Cela a pour effet de les transformer en pierres. Quelques années plus tard, l’érosion des roches situées au-dessus les a rapprochées de la surface. Les paléontologues les ont découvertes ainsi. Depuis 2010, le site est fouillé tous les ans. À partir des découvertes, le dessinateur Mazan a reconstitué en image la faune et la flore de cette lointaine époque.

 

Quelques beaux ossements retrouvés parmi tant d'autres

 

Cinématique Charente, le département

La faune et la flore d’Angeac il y a fort longtemps Sur cet écosystème lointain a vécu une vingtaine d’espèces de reptiles différentes. Parmi ces reptiles figurent des animaux que nous connaissons encore aujourd’hui. Il s’agit entre autres des crocodiles. Des animaux représentés par des plaques ont également vécu sur le site. Ce sont notamment des plaques de tortues. Les scientifiques ont aussi découvert des os de petits dinosaures autruches appelées ornithodinosaures. Des os de sauropodes comptent parmi les découvertes sur le site d’Angeac. Ce qui fait la particularité de ce site est à la découverte de l’os d’un des plus grands dinosaures ayant existé. Un os de fémur mesure 2,20 mètres. Le sauropode est un dinosaure herbivore et quadrupède. Il se caractérise également par son grand cou et sa longue queue. L’enquête est donc encore en cours sur ce dinosaure.

UN GISEMENT PALÉONTOLOGIQUE D’EXCEPTION

Le site paléontologique d’Angeac-Charente, découvert en 2008, est situé à une vingtaine de kilomètres à l’ouest d’Angoulême.

Les premières investigations paléontologiques confirment le caractère exceptionnel du gisement daté d’il y a 140 millions d’années, période du Crétacé. Cette recherche est coordonnée par les paléontologues du Muséum national d’Histoire Naturelle, les universités de Lyon et Rennes, ou encore le CNRS et localement, par le Musée d’Angoulême. Depuis la première campagne de fouilles, les chercheurs ont identifié plusieurs espèces différentes de dinosaures tels que : le sauropode, l’iguanodon, l’ornithomimosaure... la faune se compose également de poissons, de requins d’eau douce, de tortues et de crocodiles. Parmi eux une espèce de dinosaures qui est maintenant connue pour être une des plus grandes au monde. Cette faune évoluée dans un marécage tropical (aujourd’hui vallée de la Charente).

A proximité du gisement, un espace découverte à ciel ouvert a été aménagé par le Département de la Charente, propriétaire du site. Sur près de 300 m2, l’histoire de la Charente et de ses occupants au Crétacé inférieur se dévoile aux visiteurs. Pour les plus jeunes, la découverte prend la forme de jeux.

L’esplanade de découverte est en accès libre toute l’année. Cet espace donne l’occasion de découvrir l’activité scientifique du site, ses résultats et les hypothèses formulées pour restituer au public l’écosystème du Crétacé.

https://www.infiniment-charentes.com/des-dinosaures-aux-gallo-romains-parcours-historique/

 

Au Muséum d'Angoulême

 

Nous avons rencontré les dinosaures et surtout, nous étions face à un des plus gros T-Rex de notre temps...

(Cliquez sur la musique pour vous mettre dans l'ambiance)

 

 

 

 

 

Nos photos du plus grand T-Rex femelle jamais reconstitué dans son état intégral (cliquez sur les photos pour les voir en grand)

Nos photos des autres dinosaures que nous avons rencontrés

Les croquis de la Charente au temps du Crétacé et du Mésozoïque

 Les croquis des dinosaures retrouvés en Charente au temps du Crétacé et du Mésozoïque

 

 

 Au Museum d'Histoires Naturelles