Le Secret des Marrowbone

11/10/2018

 

 

Jack, ses deux frères, leur sœur et leur mère, en fuite, se réfugient à Marrowbone, une ferme isolée abandonnée depuis des années et qui appartenait à leur grand-tante. Leur mère y décède des suites d'une maladie. Par peur d'être séparés et placés dans des foyers différents, ils décident d'enterrer son cadavre dans le jardin et de continuer à faire croire qu'elle est toujours vivante. Un jour, alors qu'ils sont isolés du monde extérieur, un notaire débarque chez eux pour demander à leur mère de signer un testament. La demeure est également hantée et renferme un secret dans le grenier…

 

Je parlerais de ce film en expliquant ce que j'ai ressenti, je parle à la première personne car j'estime que cette expérience est particulièrement subjective et nécessite un certain contexte pour être vécue de cette manière.

Le film commence avec un concept sympa, un décor assez joli et ce qui semble être le début d'un huit clos, l'intrigue semble alors se baser sur le combat d'une famille qui fait tout pour rester unie malgré les difficultés. Et c'est là que je me suis laissé avoir. Je me suis laissé emporter dans ce film qui commence tout doucement, m'a fait lentement entrer dans son univers et une fois que je suis entièrement entré dedans, la véritable intrigue s'est mise en marche, la pression a commencé à monter palier par palier et je suis tombé sans m'en rendre compte dans un film d'horreur qui fonctionne.

La forme adoptée par le réalisateur dans ce film a en quelque sorte abattu les défenses que je dresse généralement face à un film d'horreur, ainsi pour la première fois devant un film, j'ai ressenti de la peur, et je ne parle pas du sentiment que l'on peut ressentir quand on vient de mater conjuring et qu'il faut passer du salon à la chambre dans le noir en étant seul dans la baraque, je parle d'un vrai sentiment de peur pendant la projection, ce moment ou on est assez proche des personnages pour ressentir ce qu'ils ressentent.

C'est ainsi que le film m'a baladé, du début à la fin, me faisant ainsi vivre l'un des moments de cinéma les plus intenses que j'ai vécu jusqu'à présent.

 

 

Please reload

June 13, 2019

Please reload

Please reload