Le Baiser mortel du dragon

30/09/2018

 Liu Jiang (Jet Li) est un agent des services secrets chinois, envoyé en mission à Paris pour aider la police française, et plus particulièrement l'inspecteur J.P. Richard (Tchéky Karyo), à arrêter un grand caïd de la drogue. Cependant, alors que deux prostituées rencontrent le suspect, l'une d'elle sous l'emprise de la drogue le poignarde. Liu Jiang se précipite à son secours, l'inspecteur intervient, fait arrêter les enregistrements vidéo, et rentre tuer le caïd et la prostituée avec l'arme de Liu Jiang. Celui-ci s'échappe, s'ensuit une course-poursuite dans l'hôtel, lequel est vite mis à sac par l'inspecteur et son équipe. Liu Jiang réussit à passer par la salle de contrôle, prendre les cassettes vidéo qui n'ont pas été arrêtées sur la scène du crime. Il s'enfuit de l'hôtel, se cache sous une voiture de l'équipe à ses trousses, cherche la consigne de la gare de l'Est et malheureusement ne peut prendre possession de tout ce qui s'y trouve, une arsenal qui le fait suspecter de meurtre.

Pendant ce temps, l'inspecteur va présenter sa version auprès de la représentation diplomatique chinoise, mais il a face à lui la fine fleur des services secrets et la confrontation de Liu Jiang.

Liu Jiang, réfugié dans une planque reconnaît la prostituée qui demande à aller aux toilettes. Il essaie de ne pas se faire remarquer, mais tout va s'enchaîner et plus tard il va se rendre compte que l'inspecteur de police est un corrompu.

J'ai été réellement surpris par ce film. Alors que je m'attendais à une banale série b comme seul le cinéma américain sait nous en produire, je me suis vite rendu compte que j'avais en face de moi un long métrage nerveux et tout à fait divertissant.

Souvent, on aime dire que la filmographie d'acteurs tels que Jet Li est limitée. Souvent, c'est le cas, mais pas tout le temps. Alors oui, Jet Li n'est pas souvent sortit de ce genre qu'il parait tant aimer, l'action, mais il en est sortit, et c'est l'essentiel. Donc, si vous critiquez ce film, n'allez surtout pas dire que son acteur principal est limité, ce serait réellement vous tromper. Bref, je referme cette parenthèse!

Pourquoi Le Baiser mortel du dragon est-il mieux qu'un plus récent Crazy Joe? Tout simplement parce qu'il n'en fait pas trop avec ce qu'il a, il se montre plus ou moins modeste avec son matériau de base, ne veut pas trop tomber dans la tristesse, le pathétique. Alors oui, le cadre global est dramatique mais reste crédible, ne se montre pas trop triste pour paraître vrai.

Bon, on ne va pas se le cacher, on ne regarde pas ce long-métrage pour son côté dramatique, non, seulement pour sa star, Jet Li, et ses combats qui, en plus d'être bien réalisés, sont extrêmement nerveux et bien chorégraphiés. Pour une fois dans un film d'action, la caméra ne part pas dans tous les sens, se montre un tant soit peu maîtrisée, stable. C'est vraiment très agréable de pouvoir, pour une fois, suivre les combats sans devoir subir une mise en scène hachée et saccadée et ainsi les apprécier à leur juste valeur, tout en appréciant la technique irréprochable des combattants.

Pour résumer, voila un très bon métrage, très bien mis en scène et extrêmement divertissant. Ce n'est pas un chef d'oeuvre, mais je peux vous assurer que vous passerez un excellent moment devant ce Baiser mortel du dragon, de part son rythme effréné et la très bonne prestation de Tchéky Karyo.

 

Please reload

5c01f77dc43d80e6b4e0543afed60280.png

June 13, 2019

Please reload

Please reload