5c01f77dc43d80e6b4e0543afed60280.png

Slasher : la série ne sachant pas s'lâcher

24/09/2018

Slasher est une petite série sanglante assez plaisante, on n'en demande pas plus. Elle parvient à trouver un équilibre entre sérieux et dérision, contrairement à d'autres séries qui tombent soit trop dans la comédie horrifique où plus rien n'est crédible, soit trop dans le sérieux qui ne laisse plus aucune place à la fantaisie. Ici le récit est plutôt pris au sérieux, mais s'accorde quelques échappatoires bienvenus, notamment lors des scènes de meurtres. Les personnages sont plutôt bons, l'héroïne principale a un petit air de Keira Knightley je trouve. Pas mal quoi, sans révolutionner le genre évidemment.

La saison 2 s'avère être vraiment sympa à suivre, je l'ai préféré à la saison 1, avec ses meurtres façon slasher évidemment, son lot de suspense sur un thème à la Souviens-toi... l'été dernier. Très divertissant.

Le problème du genre horrifique, que ce soit au cinéma ou à la télévision, c'est généralement qu'il a du mal à se renouveler. J'ai beau être un simple amateur, il y a des signes qui ne trompent pas. Tenez, le scénario, déjà : "Une jeune femme décide de revenir vivre dans la maison où ses parents ont été assassinés par un tueur flippant et masqué vingt ans plus tôt, le même tueur qui l'a extirpé du ventre de sa mère, alors enceinte à l'époque, avant d'être arrêté par les flics pour aller moisir en prison le restant de ses jours. L'ennui, c'est que quelques temps avec son retour, les meurtres recommencent, et le même tueur masqué semble sévir à nous... Malédiction ? Imitateur peu scrupuleux ? La suite après la pub !" Bref, vous l'aurez compris, on est dans le cliché à 300%. Et rien n'est nouveau, mais alors rien du tout. Ni les réactions des gens, ni la musique angoissante qu'on vous sert toutes les 5 minutes pour tenter de vous faire frissonner, ni la platitude de l'intrigue... Car sans cette histoire de tueur, que reste-t-il à Slasher ? Rien du tout. Les personnages sont fades et insipides (tout droit sortis d'une pub pour l'oréal, bien sûr), tout est trop lisse, trop... Américain, peut-être.

 

Et surtout, P-R-E-V-I-S-I-B-L-E. Vous savez, le truc que ne doit surtout pas être une série qui tourne autour de meurtres et de tueurs masqués. Mais bon, avec des acteurs aussi pauvres, j'imagine qu'on ne pouvait pas en demander trop non plus... En tout cas, à la différence de Scream, qui avait su remettre au goût du jour le slasher, cette série, trop ambitieuse dans son titre, a au moins le mérite de compiler tous les reproches possibles et inimaginables à faire à ce genre de production du petit écran.
Réellement, la seule chose qui fait peur dans slasher, c'est le manque d'imagination des scénaristes, et c'est bien dommage.

 

Pour la saison 2, l'histoire est simple. Une meuf se fait tuer et quelqu'un veut éliminer les meurtriers de la jeune fille. Mais la où la saison 2 de slasher brille c'est dans la gestion du rythme de la narration. Les passages entre flashbacks et retours au réel sont bien gérés puisque découvrir le passé des différents personnages fait des pauses entre deux meurtres.

L'atmosphère est pesante et fonctionne bien mieux que celle de la saison 1. On évite également les clichés basiques des jeunes venant faire leurs vacances dans le chalet où se passe la série, ce qui est appréciable.

Enfin la révélation de fin donne une raison de regarder une deuxième fois la saison pour voir comment elle a été mise en scène afin de faire en sorte qu'on ne la repère pas.

La saison 1, quand a elle, est plus décevante puisque le terrain de jeu s'étend a une ville et ses alentours ce qui diminue l'intensité de l'action puisqu'on a l'impression que l'antagoniste se téléporte d'une victime à l'autre.

Les passés de chaque victimes ne sont pas moins intéressants mais moins développés et moins surprenants. J'ai par contre bien aimé l'aspect médiatique des meurtres qui change des autres séries ou films de ce genre qui ont plus l'habitude de tuer dans des lieux éloignés de tous où personne d'autre ne sait et ne peut prévenir. Les exécutions sont surprenantes, elles sont basés sur les 7 péchés capitaux, et j'ai apprécié chercher le type de châtiment lié aux différents péchés et comment ils seront mis en scène. Mais le gros problème c'est clairement le manque de tension qui malheureusement est centrale dans ce type de série.

Please reload

Please reload

June 13, 2019

Please reload