Interview : Guillaume Vaumartin

14/05/2018

Pouvez-vous vous présenter en tant qu’écrivain ?

Je me définis plutôt comme un conteur, je ne gagne pas ma vie avec mes histoires, mais j’aimerais bien. J’aime raconter des histoires. J’approche la quarantaine, j’écris depuis très longtemps pour moi et depuis bientôt cinq ans pour mes lecteurs. Je suis principalement auteur de romans et de nouvelles fantastiques, mais je fais aussi dans la SF, l’horreur et le roman noir.

 

Comment êtes-vous entré dans le milieu littéraire ?

En poussant une toute petite porte laissée entrouverte. Je venais de boucler mon roman Créatures et je cherchais un éditeur pour le publier. Après avoir essuyé un nombre incalculable de refus, Sudarènes édition a décidé de me faire confiance. Nous avons publié 6 romans et le septième est en cours.

 

Pouvez-vous nous présenter vos livres ?

Ça va prendre quelques lignes !

Créatures : Roman Fantastique agrémenté d’une dose de SF, paru aux éditions Sudarènes. Le docteur Richard a tout pour être heureux, un bon job, une femme qui partage sa vie, des amis. Jusqu'au jour où une bête féroce à la faculté de se rendre invisible le choisit pour proie. Sa vie sera en partie détruite. Il mènera l'enquête pour en savoir plus sur ce prédateur et surtout pour y échapper. Il devra également faire face à une organisation secrète menée par une race extra-terrestre qui enverra deux de ses émissaires, deux humains à leurs bottes, d'anciens soldats, pour l'espionner.

Andy : Roman Fantastique paru aux éditions Sudarènes. Paul Thompson, père de famille et mari aimant, souhaite faire un beau cadeau d’anniversaire à sa femme. Il a pour idée de lui offrir un robot ménager pour l’aider dans ses tâches ménagères. Les enfants sont ravis et très enthousiastes. Mais le robot s’avère très vite dangereux pour la famille Thompson et pour les habitants de la petite ville de Clemson. Ce que tous ignorent est qu’Andy possède un processeur capable d’évoluer de lui-même et qui fera de lui une véritable machine à tuer. Paul, aidé d’un policier local et d’une équipe de la police d’État, fera tout pour arrêter le robot tueur.

 

Supernova : Roman de SF paru aux éditions Sudarènes. Le messie, mes frères ! Il viendra à nous, attendons-le ! Dieu ne nous laissera pas dépérir. Il sauvera vos âmes, si elles méritent d’être sauvées. Ou bien, vous brûlerez en enfer ! — Base de lancement, il y a un bruit qui nous parvient de l’extérieur du vaisseau. Ne me dites pas que vous avez mal entendu. Un bruit nous parvient de l’extérieur ! Quelque chose frappe contre la carlingue du vaisseau. — Eh bien ! On dirait que j’ai gagné le gros lot, dit-il en voyant que tous les membres d’équipage morts se tenaient devant lui, un sourire carnassier sur le visage.

 

La vérité est ailleurs : Roman de SF paru aux éditions Sudarènes. Sommes-nous seuls dans l'univers ? L'affaire de Roswell concernant l'écrasement d'un OVNI sur le sol américain en 1947 est-elle un mythe ? Des questions qui trouveront leur réponse dans cet ouvrage qui n'est nullement philosophique, scientifique ou documentaire. Le vaisseau d'exploration "Nostromo" a pour seul but de trouver une forme de vie extra-terrestre pour prouver au monde entier que les êtres humains ne sont pas seuls à travers les milliards de galaxies. L'équipage fera une découverte qui pourrait être bénéfique pour l'humanité. Mais ce serait sans compter sur un homme, Nicolas Parker, alias Mister P, qui ne voit dans cette découverte que l'extinction de sa race. Il agira pour protéger son pays, sa planète.

 

Le monde des ombres : Roman de Fantasy paru aux éditions Sudarènes. Randy Stern est un auteur mondialement connu. Il a écrit un livre, devenu best-seller, qui lui a apporté succès, femmes et richesse. Seulement, ce livre est le seul. Il connait les affres de la dépression, l’alcool, la drogue, l’isolement. Mais surtout, la page blanche durant de longues années. Un soir, il entre dans une vieille boutique et rencontre un étrange Chinois qui lui vend un médaillon ensorcelé. Randy retrouve ses mots à un terrible prix. Celui du sang. Le sorcier derrière ce maléfice se nomme Balthazar de Melcraux. Il voue une haine féroce à l’espèce humaine et ne rêve que de vengeance. Randy s’allie à un autre sorcier, Hubat Toth, et à un inspecteur de la police criminelle, Harmon. La lutte s’annonce difficile, mais pas impossible. Commencera alors un combat dans lequel certains y laisseront la vie et où d’autres se verront devenir plus puissants que jamais.

 

Stugert, tome 2 de Créatures : Roman Fantastique avec un soupçon de SF paru aux éditions Sudarènes. Chinatown, New York.

Stugert traque les créatures et les extermine. Il l’a promis à son frère d’armes, Jimmy, mort au combat. Il ne trouvera le repos qu’une fois sa mission accomplie. Accompagné de Sue, il fera la connaissance d’un jeune homme du nom de Delmott, un hacker. Ce dernier leur proposera son aide. Il aura également affaire à Wang, un Chinois travaillant pour la mafia locale. Les créatures veulent sa peau, autant que lui la leur, mais il découvrira qu’elles ne sont pas les seules. L’ennemi est partout et Stugert devra garder la tête froide pour ne pas la perdre.

 

Premières ténèbres : Recueil de nouvelle Fantastiques et Horrifiques, paru en auto-édition. Premières ténèbres est le premier recueil de Guillaume Vaumartin. Il comporte quatre longues nouvelles. Les deux premières sont très noires et démontrent que la nature humaine est aussi sombre que les ténèbres elles-mêmes. Elles vous feront prendre conscience que le monde est cruel et que la fiction est parfois très proche de la réalité.  Une horrible réalité pour les personnages de cet ouvrage. Les deux autres vous feront voyager dans un univers fantastique et surnaturel. Plus soft, mais tragiques, elles vous transporteront dans le monde de la superstition et vous aurez même droit à un petit tour en Enfer. Faites bon voyage et surtout, revenez.

 

Amertume : Recueil de nouvelles Fantastiques, SF et Roman noir paru en auto-édition. Il comporte dix-sept nouvelles. Dans cet ouvrage, vous trouverez forcément votre bonheur. L’auteur y a consacré tous les genres qu’il affectionne. Ce livre se veut plus personnel que le premier, plus touchant avec notamment les nouvelles Timy et Ça arrive, c’est comme ça. Vous serez pris à partie avec un loup-garou, une entité maléfique ou bien encore un virus informatique dangereux et mortel. Il y en a pour tous les goûts. Faites votre choix.

 

13 : Recueil de nouvelles Fantastiques, Horrifiques et SF paru en auto-édition. Il comporte 13 nouvelles et le premier chapitre de son roman Créatures. Dans cet ouvrage, vous passerez du fantastique à la science-fiction en faisant un détour par le roman noir. Dans la même lignée des deux premiers recueils de l’auteur, ces treize nouvelles inédites vous feront voyager vers d’autres lieux. Meilleurs ? Ce n’est pas une certitude. Allez voir par vous-mêmes !

 

Le marchand de mort : Recueil de nouvelles Fantastiques, Horrifiques et SF paru en auto-édition. Trois ans après son premier roman, l’auteur nous livre ici un quatrième recueil dans lequel son imagination s’avère parfaitement affûtée, à la limite de l’obscène et du supportable.  Horreur, sexe, perversité... mais pas seulement. Fantastique, science-fiction, et roman noir sont également présents dans ce recueil. 15 nouvelles inédites qui raviront les amateurs du genre. Vous retrouverez aussi des extraits de ses autres livres et des citations, ainsi qu’une dizaine de haïkus (poèmes japonais composés de trois vers). Parfois, la mort n’est pas ce qu’il y a de pire.

 

24/12/17 : Recueil de nouvelles Fantastiques et Horrifiques paru en auto-édition. Oh, oh, oh ! Pour ceux qui ne l’auraient pas compris, 24/12/17 fait référence au célèbre 22/11/63 de Stephen King. Ce nouveau livre sort très peu de temps après la publication de ses deux derniers, Le marchand de mort et Stugert. Dans 24/12/17, vous serez confronté à un lutin capricieux, un fantôme, un violeur, une voisine un peu spéciale... et bien d’autres. Avez-vous été sage cette année ?

 

Pouvez-vous nous parler, et présenter vos projets futurs ?

Mon prochain livre sortira de ce que je fais d’ordinaire. Il s’agira d’un roman parlant de ma seconde grande passion, la boxe. Je suis dans le sport pied-poings depuis bientôt 18 ans et j’avais envie d’écrire là-dessus, de me livrer un peu plus à mes lecteurs. Le livre est en cours et je n’ai pas encore le titre. Courant juin, l’une de mes nouvelles sera publiée dans le recueil Ténèbres 2018, chez Dreampress. J’attends avec impatience.

 

Quelles sont vos motivations à écrire des histoires ?

Une seule, faire sortir le lecteur du quotidien, le faire s’évader. Ok, j’ai menti, j’en ai également besoin.

 

L’écriture, vous sert-elle de résilience ?

Oui et non, le monde qui nous entoure est malsain et cruel, mais il est également magnifique. J’écris avant tout pour être moi-même, pas pour me cacher de cette hostilité.

 

Quelle est la question jamais entendue que vous rêveriez que l’on vous pose ? (Écrivez-la et répondez-y)

Eh bien… En fait, je ne sais pas. Si j’en trouve une, quelqu’un me la posera sûrement. Laissons les lectures la trouver.

 

Pensez-vous qu’écrire c’est vivre la réalité de son imagination ?

En quelque sorte, oui. Pour les auteurs comme pour les lecteurs, du moment qu’un idée est mise sur le papier, elle devient réelle, aussi farfelue ou horrible soit-elle.

 

Quel est votre roman préféré ?

Eh bien… il y en a plusieurs. Shining de Stephen King, le cycle de la tour sombre du même auteur, les romans de David Gemmell et beaucoup d’autres. Mais si je devais en retenir un, ce serait Shining, c’est lui qui m’a donné envie d’écrire.

 

Votre pire souvenir lors d’une dédicace ?

Lorsque je me suis approché d’un potentiel lecteur et qu’il m’a envoyé sur les roses, mais j’en ai vu d‘autres, cela ne m’a pas empêché de dormir.

 

Quel est votre genre préféré lors de vos compositions ?

Le silence complet, ce qui est difficile avec 3 enfants. Et quand j’ai le silence dont j’ai besoin, je me demande ce que font mes trois monstres.

 

Qu’attendez-vous de vos ouvrages ? De vos lecteurs ?

De mes ouvrages, qu’ils soient le plus passionnant possible pour mes lecteurs, pour qu’ils en tirent un maximum de plaisir.

 

Si vous deviez dire un mot pour vos lecteurs, quel serait-il ?

Merci et qu’ils sont formidables, car les auteurs et leurs histoires ne sont rien sans eux.

Please reload

5c01f77dc43d80e6b4e0543afed60280.png

June 13, 2019

Please reload

Please reload