🌳📷📖 Photos nature : Les Buttes Chaumont, Paris, by Jumper Librairie

09/04/2018

Bonjour tout le monde. Aujourd'hui, je vous présente quelques photos nature, cette fois dans le parc des Buttes Chaumont, à Paris, ce qui serait l'équivalent du "Central Park" New-Yorkais. Une balade exceptionnelle pour un dépaysement total en plein cœur de Paris. N'est-ce pas magnifique ? Moi, j'adore !

N'hésitez pas à commenter en bas de l'article <3

(vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir, et à la fin, vous avez des explications sur le site)

 

 

 

 

Le parc des Buttes-Chaumont est un jardin public situé dans le nord-est de Paris, en France, dans le 19e arrondissement de la ville.

Avec près de 25 hectares, le parc est l'un des plus grands espaces verts de Paris. Inauguré en 1867 pendant les dernières années du règne de Napoléon III, il s'agit d'une réalisation de l'ingénieur Jean-Charles Alphand. Ce jardin à l'anglaise imite un paysage de montagne : rochers, falaises, torrents, cascades, grotte, alpages, belvédères.

Avec une superficie de 24,73 hectares, le parc des Buttes-Chaumont est le cinquième plus grand espace vert de Paris, après le bois de Vincennes, le bois de Boulogne, le parc de la Villette et le jardin des Tuileries. Il s'agit également d'un des espaces verts parisiens présentant le plus grand dénivelé (plus de 40 m), héritage des carrières sur lesquelles il a été construit.

Le sous-sol des Buttes-Chaumont (alors dénommé « Butte Saint-Chaumont ») est exploité après la Révolution française, avec le creusement de carrières d'extraction de gypse et de pierres meulières, pour la construction des immeubles parisiens. L'endroit sert également de bassin d'épuration et de décharge. Les carrières, qui se trouvaient à ce moment-là sur le territoire de l'ancienne commune de Belleville, sont exploitées jusqu'en 1860, année même de l'annexion de cette commune à la ville de Paris.

Dans le cadre des réalisations urbaines du Second Empire, l'Empereur Napoléon III décide de transformer la butte Chaumont en parc et charge l'ingénieur Jean-Charles Alphand de cette évolution. Alphand s'entoure de l'architecte Gabriel Davioud, de l'ingénieur Eugène Belgrand et du jardinier Jean-Pierre Barillet-Deschamps. L'État achète le terrain en 1863, les travaux sont entrepris en 1864 et le parc est inauguré le 1er avril 1867.

En 1906, une statue en bronze du révolutionnaire Jean-Paul Marat est transférée du jardin du Musée Carnavalet dans ce parc, et y restera jusqu'à la seconde Guerre mondiale où elle est fondue. Grâce à un plâtre d'origine retrouvé, une nouvelle statue a été refaite en 2012 et trône depuis devant l'entrée du musée de la Révolution française à Vizille.

Le centre du lac est occupé par une île. Correspondant à une ancienne carrière à ciel ouvert, elle prend la forme d'une falaise de 30 m de hauteur, grossièrement triangulaire. À la pointe sud, l'île n'est distante du bord du lac que de quelques mètres.

Elle est surmontée d'un kiosque, dit « temple de la Sibylle », construit en 1869 par Gabriel Davioud en s'inspirant du temple de Vesta à Tivoli, en Italie. Une construction similaire, également construite par Davioud, se retrouve dans le bois de Vincennes sur l'île de Reuilly.

Sur le flanc sud du lac est construite une grotte (une ancienne entrée d'une carrière souterraine). Elle mesure 14 m de large pour 20 m de haut et est décorée de fausses stalactites en ciment armé dont les plus grandes atteignent 8 m.

 

 

Please reload

June 13, 2019

Please reload

Please reload