Avis de Virginie Platel (scénariste télé)

20/03/2017

 

 

A CROCS de Lunéas

 

Et bien voilà, ça y est ! J’ai terminé, que dis-je dévoré, LUNEAS, Tome 1. Et je persiste et signe : j’ai adoré ! 
Il faut dire que ça avait démarré très fort avec une première scène très accrocheuse, et un défi à relever de taille : maintenir l’intérêt du lecteur tout au long du livre. Et bien, défi relevé ! 
L’auteur Erwan-David Shane a réussi à ménager le suspens tout au long du livre, avec des péripéties, des rebondissements, alternant des scènes à fort taux d’adrénaline et des moments fort agréables, comme lorsque l’on voit le héro, Matt, évoluer sur son campus (très à l’américaine, tout en restant français) et développer de nouvelles amitiés, puis rencontrer le grand amour… J’avoue que ça m’a donné envie d’explorer Angoulême, sa forêt, ses boutiques, ses petites rues…

Pour resituer le livre, il a été écrit sous forme de web série, publiée sur Internet. Cette écriture rythmée et efficace (dans la durée et le contenu) a servi l’action, et permis de faire progresser l’intrigue de façon certes parfois rapide, mais en même temps c’est aussi ce que l’on attend d’une série dont on retrouve les épisodes au fur et à mesure.
J’ai noté aussi grâce aux bonus, que Erwan-David avait aussi une façon très organique d’écrire, intégrant les commentaires de ses lecteurs, pour mieux améliorer son texte au fur et à mesure, tout en gardant sa progression dramatique qui monte crescendo vers le Climax de fin de 1er Tome. Au final, on a en effet le sentiment d’un récit maîtrisé dans sa progression.

Au niveau de l’écriture, Erwan-David possède un réel talent de narrateur. Il sait embarquer le lecteur, et possède cette faculté d’exprimer de façon très efficace tout ce qui est nécessaire à son récit, sans digressions inutiles. Il écrit de façon très visuelle, ce qui permet de visualiser les scènes et de les vivre de l’intérieur. Le style et fluide et coule de source. Bien qu’il reste perfectible, notamment dans la précision du vocabulaire employé parfois, et heureusement ! Ce qui autorise une marge de progression. En tous cas déjà là, au vu de ce Tome 1, ça promet !

Au niveau de l’histoire, sans rentrer dans le détail, LUNEAS surfe sur la tendance actuelle de la Bit lit avec un soupçon de magie à la Harry Potter, et Erwan-David a su s’en approprier les codes, tout en créant son propre univers. 
Concernant l’histoire d’amour homosexuelle de son héro, elle est juste évidente. Et l’amour quand il surgit entre deux êtres est universelle, quel que soit les sexes. Les scènes d’amour (sans les dévoiler tout de même !) sont écrites avec beaucoup de finesse, avec une forme d’équilibre et d’harmonie entre les forces en présence. Il avait de la marge pour raconter les rapprochements de ses héros, surtout si on se réfère à l’excellente nouvelle d’Annie Proulx, Brokeback Mountain, qui possède un style assez cru et rural qui lui est propre, cependant que l’histoire est belle. Mais en même temps, ça n’aurait pas été dans le ton du livre, et c’est donc particulièrement réussi et en accord avec le reste.

Vous l’aurez compris, j’ai hâte de lire la suite ! J’ai eu beaucoup de plaisir à me laisser embarquer dans son histoire, autant qu’il en a certainement pris à l’écrire. J’espère qu’il continuera à creuser l’aspect « mythologie », le côté quête (voyage initiatique du héro, avec ce que l’aventure lui apprend aussi sur lui-même…), et aussi lui permettra d’étoffer les personnages et de creuser leur psychologie sur la longueur. 
Pour le reste, la saga est complètement actuelle, cependant j’aimerai aussi retrouver Erwan-David dans d’autres histoires, avec un univers peut-être plus personnel et une prise de risque à ce niveau là. En gros, à lui de lancer la prochaine tendance !  
Et je l’encourage d’autant, qu’en plus d’être un bosseur, est un grand communicant, il se démène et ça porte ses fruits ! On sent qu’il en a « sous le pied » comme on dit, et des tonnes de belles histoires et de choses fortes à nous raconter. Surtout, continue comme ça !

 

Virginie Platel

 

https://www.facebook.com/virginie.platel.3

Please reload

June 13, 2019

Please reload